Forcethon Talent Forcethon Talent

Fait partie du
Trophée lausannois des courses hors-stade

Trophée lausannois
Historique

Historique du Trophée du Talent


Aussi connue sous le nom de "course à Lavizzari", le Trophée du Talent a été crée en 1981 sous l'impulsion de l'architecte pulliéran Jean-Pierre Lavizzari (qui fêtait ses 50 ans cette année-là) et d'une poignée de copains passionnés de course à pied. Le Trophée ne doit pas son nom à la qualité de ses participants, mais bien au cours d'eau "le Talent" qui traverse les bois du Jorat et que les coureurs longent sur une partie du tracé. Au fil des années, cette course est devenue un rendez-vous populaire incontournable du calendrier sportif de la fin de l'automne, qui mise sur la convivialité et la proximité de la nature. A ses début, le parcours était un peu modifié chaque année, il est maintenant stabilisé à une longueur de 12 km.

En 1994, M. Lavizzari passe le flambeau de l'organisation au Service des sports de l'Université de Lausanne et de l'EPFL, tout en demandant que la gratuité de la course pour tous soit conservée. Cette volonté sera respectée et fait du Trophée du Talent une des rares courses gratuites, grâce au soutien de ses sponsors, de l'UNIL/EPFL et l'engagement motivé de ses bénévoles.

L'organisation de la course passe sous la responsabilité de Pierre Pfefferlé, qui secondait M. Lavizzari depuis 1991. Il sera assisté dans cette tâche par Catherine Clerc, Maurice Calame et Jürg Landolt.

En 1994 toujours, la course rejoint le Trophée lausannois des courses hors stade qui vient d'être créé et restera fidèlement inscrite à ce championnat depuis.

En 2006, la course fête sa 25ème édition et bat son record de participation avec 270 concurrents, qui recevront tous un prix souvenir et seront invités à boire le verre de l'amitié. Parmi les coureurs figure un certain Jean-Pierre Lavizzari qui fête, lui, ses 75 ans.

En 2011, la course offre une édition spéciale, destinée à célébrer son 30ème anniversaire, avec un repas alpestre servi aux concurrents à l'arrivée.

En 2012, la course s'associe à la fondation Force (FOndation Recherche sur le Cancer de l'Enfant) et prend l'appellation Forcethon Talent. Des courses pour enfants et walkers sont ajoutées à cette occasion. Le parcours est partiellement modifié, avec départ et arrivée devant l'Ecole hôtelière.

En 2013, un nouveau parcours "nature" est inauguré, évitant les traversées de routes ouvertes à la circulation.

En 2016, ajout d'une course pour le plaisir de 6.1 km.



Coupures de presse

RTS La Première, Sport première du 03.11.2012
Mmmille-pattes N°115 de mars 2012 (course 2001)
24 Heures du 15.11.2011
LFM, Journal des Sports du 13.11.2011
24 Heures du 11.11.2011

Uniscope N°559 de décembre 2010/janvier 2011 sur la course de 2010

Mmmille-pattes N°109 de mars 2010 (course 2009)
24 Heures du 16.11.2009

Mmmille-pattes N°106 de mars 2009 (course 2008)
24 Heures du 11.11.2008

Fournier et Maya Chollet: le talent et la manière

COURSE PÉDESTRE - Les deux favoris ont logiquement dominé l'épreuve du Chalet-à-Gobet samedi dernier.

Ils étaient nombreux les passionnés de course pédestre à s'être levé samedi pour venir se défouler au matin dans les bois du Jorat. A 10 h 15 en effet, Le Chalet-à-Gobet comptait 285 coureurs prêts à s'élancer sur la boucle de 12 km. Organisée par les sports universitaires, la course du Trophée du Talent a un argument de taille pour séduire les amateurs: «C'est la seule course gratuite de Suisse romande», explique Pierre Pfefferlé, le responsable de la course.

Chez les hommes, c'est donc l'invincible Pierre Fournier qui a dompté au mieux le parcours vallonné avec un chrono de 40'40''. Quelques souffles de récupération et le jeune athlète de Sainte-Croix commente: «C'était pas mal pour une course de reprise. Je n'ai plus couru en compétition depuis septembre. J'ai dû baisser l'intensité pour viser un nouveau pic de forme entre mi-novembre et fin décembre où je vais aligner plusieurs courses importantes. » Derrière, Nicolas Vuillet et Christophe Gilliéron complètent le podium.

Côté féminin, le suspense n'aura pas duré longtemps non plus. Maya Chollet a avalé les 12 km en 48'54''. Satisfaite, la jeune Palinzarde plaisante: «Super! Je ne suis pas allée nager ce matin, c'est plus facile. » Quelques foulées derrière, Livia Guilloud termine en 51'50'' et Stéphanie Ponthus, 3e, en 52'48''.

Finalement, le Trophée a rempli sa mission bien résumée par une participante juste avant le départ: «Je n'aurai pas le trophée, je n'ai pas le talent mais j'aurai du plaisir. »


Mmmille-pattes N°103 de mars 2008 (course 2007)

Mmmille-pattes N°100 de mars 2007 (course 2006)
24 Heures du 13.11.2006

Les docteurs à la fête

CHALET-À-GOBET La traditionnelle épreuve joratoise a battu tous ses records

Fondateur de la course, Jean-Pierre Lavizzari était au départ samedi de la 25e édition du «Trophée du Talent». Histoire de fêter en même temps ses 75 ans. A l'arrivée, entouré d'une équipe de copains, l'architecte pulliéran a invité les 270 participants (record pulvérisé) à boire le verre de l'amitié et à déguster une saucisse de veau.

Le héros du jour sait qu'il a fini en queue du peloton. Mais l'important n'est pas là. Il a retrouvé en chemin la véritable vocation de «sa» course: celle de réunir des hommes et des femmes qui se retrouvent pour faire du sport pour le plaisir. «On a été à notre rythme mais surtout, on a refait le monde:» résume-t-il.

Au calendrier du coureur à pied, la traditionnelle épreuve du Chalet-à-Gobet est inscrite entre parenthèses. C'est un peu le parcours des vieux copains et des plus jeunes aussi. A peu près 12 kilomètres, une descente corsée et une montée toute aussi rude avec pour compagnon le Talent, la rivière symbolique des coureurs à pied. Aujourd'hui, l'équipe du Service des sports universitaires», a repris le flambeau de l'organisation. L'esprit du début est resté.

Tout est gratuit

Comptant pour le Trophée lausannois des courses hors stade, le «Talent» a réuni aussi quelques-uns des meilleurs athlètes régionaux. Mais ce sont finalement deux «étrangers» qui occupent les premières places. Deux docteurs ou plutôt deux futurs médecins. Avec comme vainqueur un jeune Allemand, Moritz Höft, qui poursuit ses études à l'Université de Lausanne pendant une année avant de retourner à Berlin. Spécialiste de la piste, il a donc découvert pour la première fois les charmes des forêts joratoises. Son temps: 43'12''. Derrière, à quatre secondes, un autre étudiant en médecine, le Lausannois Raghav Chawla, quasi diplômé puisqu'il arrive au terme de ses examens finaux.

Une poignée de secondes plus loin, on retrouve à la troisième place une figure connue de l'athlétisme vaudois, l'Yverdonnois Stéphane Heiniger qui regarde déjà vers la saison 2007: «Avec Jean-François Pahud, mon nouvel entraîneur, je vais travailler à l'avenir le rythme et la vitesse sur piste, notamment sur la distance du 5000 m».

A la quatrième place, le premier vétéran, Francisco Pasandin a réalisé un bel exploit.Le Combier, vainqueur cette année des 100 km de Bienne, sera au départ l'année prochaine du Jura Marathon.

Fanny Berrut chez les dames Chez les féminines, le meilleur chrono a été établi par Fanny Berrut (50'26'') devant Edwige Capt, de la Vallée, à une seconde. Parmi les populaires, pour sa première participation, la Lausannoise Monique Furrer a aimé: «C'est vraiment une jolie course et courir le long du Talent est un enchantement, même si la grimpée vers la fin est dure».

24 Heures du 10.11.2006

Le Trophée du Talent fête demain ses 25 ans

CHALET-À-GOBET Le départ de traditionnelle «course à Lavizzari», du nom de son initiateur, sera donné demain à 10h15

Près de 200 participants devraient s'élancer sur ce tracé d'un peu moins de 12 km. Onze kilomètres ou douze. Voire entre ces deux distances: Les mesures des organisateurs balancent. Et pour cause. Chaque année, une partie du tracé n'est pas accessible en véhicule. D'où la difficulté de fournir avec précision la longueur du parcours du Trophée du Talent. La course populaire qui traverse les bois du Jorat.

Convivial et intime

«Selon nos estimations, cette année l'itinéraire fait 11,8 km», assure Pierre Pfefferlé, du sport universitaire (UNIL et EPFL). Le responsable de l'organisation ajoute: «Le septante pour cent du parcours est constitué de sentiers forestiers.» Chaque année, les organisateurs modifient quelque peu le circuit pour ne pas nuire à la nature.

Conviviale et intimiste, cette compétition n'a pas l'ambition de trop grandir. «Avec une équipe de quinze à vingt bénévoles, nous pouvons accueillir un maximum de deux cent cinquante à trois cents coureurs. Comme nous acceptons les inscriptions jusqu'à 30 minutes avant le départ, il est toujours difficile de savoir quelle sera la participation», relève Pierre Pfefferlé. L'année dernière, la course avait battu des records; cent huitante coureurs avaient répondu présents.

Gratuit pour tous

Outre sa gratuité, le Trophée du Talent a aussi la particularité d'avoir un seul départ: toutes les catégories s'élancent en même temps. Cette compétition, l'une des ultimes courses campagnardes de la saison avant les corridas urbaines, sera aussi l'avant-dernière manifestation inscrite au Trophée lausannois 2006. La dernière course sera «A travers Prilly» le 25 novembre.

Initié par l'architecte pulliéran Jean-Pierre Lavizzari, le Trophée du Talent célèbre samedi, sa 25e édition. Pour marquer l'événement, chaque participant recevra un prix souvenir. «Nous avons plusieurs fois songé à jeter l'éponge. Mais quand nous voyons le sourire des coureurs à l'arrivée, nous nous disons qu'il faut continuer», observe Pierre Pfefferlé.


24 Heures du 14.11.2005

La légendaire «course à Lavizzari», du nom de son fondateur, a connu samedi son record d'affluence avec 180 participants.

Organisée par l'équipe du sport universitaire (UNIL et EPFL), cette 24e édition s'est offert aussi un nouveau parcours de près de 13 kilomètres à travers les bois du Jorat.


24 Heures du 9.11.2004

COURSE À PIED L'équipe de Dorigny avait donné rendez-vous aux amateurs de course à pied, samedi au Chalet-à-Gobet.

Quelque 130 athlètes ont disputé cette 23e édition du Trophée du Talent. Une participation réjouissante avec la présence des meilleures populaires de la région, fidèles à cette épreuve quasi légendaire connue aussi sous le nom de « course à Lavizzari » et l'une des rares à offrir la gratuité de l'inscription. Malgré la bise omniprésente, le parcours de 11 kilomètres empruntant les chemins des bois du Jorat a conquis les coureurs. Des sportifs qui apprécient de fouler le tapis de feuilles mortes tout en côtoyant le lit tranquille du Talent.

Les ténors de la discipline en verve

Mais les ténors de la discipline n'ont pas traîné. A l'exemple du vétéran Francesco Cristiano qui a gagné détaché dans l'excellent temps de 40'52''. Le Combier affiche décidément une grande forme en cette fin de saison: « C'est vrai, je me sens bien. Dès le départ nous étions un petit groupe à prendre la tête. A la montée, j'ai accéléré le tempo. Et c'est ainsi que j'ai pu prendre le large. » Athlète confirmé, Jean-Marc Coendet, de Froideville, a pris la deuxième place à une quinzaine de secondes. Le spécialiste du triathlon extrême est satisfait de sa performance: « Je connais bien le tracé. C'est mon territoire d'entraînement. Actuellement, je prépare deux marathons, Bruges et Florence. Ensuite, l'année prochaine, je vise l'Ironman de Hawaii »

Premier des seniors, le Morgien Christophe Gilliéron a réalisé le troisième meilleur chrono de la journée (41'17''). Le Trophée du Talent séduit par son caractère convivial et la bonne humeur des organisateurs, des spécialistes du sport universitaire. « C'est ma deuxième participation. J'aime bien venir ici. A mon âge, on essaie d'aller aussi vite que possible. Mais cette course reste d'abord une occasion de décrasser les soupapes », confie le vétéran Jean Guex de Bioley-Orjulaz, 68 ans. Même son de cloche du côté des dames. Vainqueur de la catégorie féminine, Christiane Bouquet de Sainte-Croix ne tarit pas d'éloges sur ce parcours: « Il est beau et roulant. C'est merveilleux de courir à travers ces bois. »

Qu'en pense Patrick Gilliand, responsable du Trophée lausannois des courses pédestres hors stade ? « Le Talent est l'avant-dernière étape du Trophée lausannois 2004. La dernière aura lieu à Prilly. Ici, au Chalet-à-Gobet, le cadre est idyllique. Disons que chaque épreuve a sa particularité, son charme, mais toutes affichent un véritable esprit sportif, c'est-à-dire l'amitié et le fairplay.»

Les vainqueurs toutes catégories

Juniors: Ludovic Chevalier - Seniors: Christophe Gilliéron, Morges - Vétérans 1: Francesco Cristiano, Le Sentier - Vétérans 2: Julien Borgognon, Lausanne - Vétérans 3: Michel Kolly, Lausanne

Dames juniors: Malika Ducommun, Lausanne - Dames seniors: Fanny Berrut, Choex - Dames 1: Christiane Bouquet, Sainte-Croix - Dames 2: Jitske Dietmeyer, Morges.


24 Heures du 11.11.2003

COURSE PÉDESTRE

Né sous l'impulsion d'une poignée de copains passionnés de course à pied emmenés par Jean-Pierre Lavizzari, le Trophée du Talent a vécu samedi sa 22e édition. Avec quelque 170 athlètes au départ, ce rendez-vous sportif populaire a enregistré un record de participation.

Mais qu'est-ce qui fait courir ces hommes et ces femmes par une froide matinée du côté du Chalet-à-Gobet ? L'envie de s'évader dans les bois du Jorat et de vivre quelques moments sous le signe de l'amitié et de la convivialité. Car tel est l'esprit du Trophée du Talent, la seule et unique compétition où l'on ne paie pas pour s'inscrire.

Concurrents enchantés

Organisée par les Sports universitaires de Lausanne, cette course pédestre de 11,5 km a été remportée pour la deuxième fois consécutive par Philippe Bulliard, de Grandvaux, en 40'08''. Le Morgien Christophe Gilliéron a pris la 2e place à plus d'une minute du vainqueur. A souligner la belle performance du Combier Francesco Cristiano qui a réussi le 3e temps (41' 35''), s'adjugeant du même coup définitivement le challenge de sa catégorie. « J'aime ce parcours magnifique taillé à ma mesure. Il y a de la vitesse, de la montée, des changements de rythme », commentait le vétéran de la Vallée.

Le froid, à peine au-dessus de zéro degré, n'a pas gêné autrement les concurrents qui ont apprécié de courir sur des tapis de feuilles mortes par chemins et forêts. Philippe Rochat, du Spiridon romand, récent lauréat du Mérite sportif lausannois, est lui aussi un fidèle du Trophée du Talent: « C'est vraiment une belle course. On est un peu en famille. C'est sympa !»

Gagnante chez les femmes (47' 19''), Christiane Bouquet (vétéran de Sainte-Croix) fait l'éloge de la course: « C'est ma première participation. C'est superbe. J'adore ce parcours qui est roulant. De plus, il y a des descentes où je suis particulièrement à l'aise. »

Principaux résultats

Hommes: 1. Philippe Bulliard, Grandvaux ; 2. Christophe Gilliéron, Morges ; 3. Victor Moutinho, Ecublens. Vétérans 1: 1. Francesco Cristiano, Le Sentier ; 2. Nico Turelli ; 3. José Lourgiro. Vétérans 2: 1. René Meier ; 2. Max Griffon ; 3. Antonio Pinto. Vétérans 3: 1. Jean Willi, Prilly ; 2. Manfred Mletzkowsky, Renens ; 3. Marcel Jotterand.

Juniors: 1. Julien Isenring ; 2. Yannick Schneeberger ; 3. Swen Brul-hart.

Femmes: 1. Karin Grange, Servion ; 2. Sylvie Maître ; 3. Catherine Werlen. Femmes 1: 1. Christiane Bouquet, Sainte-Croix ; 2. Claire Bolay ; 3. Josiane Villard Spaeth. Femmes vétérans 2: 1. Lise Gremaud, Oron ; 2. Jitske Diettmeijer ; 3. Ghislaine Pirk. Femmes juniors: 1. Delphine Run ; 2. Malika Ducommun ; 3. Florence Péguiron.


24 Heures du 13.11.2001

Course pédestre - Trophée du Talent

Patrick Lavenex fend la bise

Une centaine de coureurs ont affronté, samedi matin, les conditions météorologiques glaciales du Chalet-à-Gobet pour disputer cette classique automnale.

Le parcours de 11,5 km, tracé sur route et chemins forestiers, avec des passages rendus délicats par le gel, n'a pas contrarié Patrick Lavenex. L'athlète de Froideville, père d'un petit Alban depuis trois semaines, s'est imposé en solitaire avec un chrono de 41'05'' et près d'une minute d'avance sur le Fribourgeois de Châtel-Saint-Denis, Sebastien Gonzalez. «Je ne me souviens plus combien de fois j'ai gagné cette course», a commenté le vainqueur à l'arrivée. Multirécidiviste, Patrick Lavenex a reconnu que le froid ne l'avait pas trop gêné: «J'ai juste été un peu prudent dans les descentes à cause des plaques de verglas.»

Solide Cristiano

Coup de chapeau au vétéran de la vallée de Joux, Francesco Cristiano, qui a pris la troisième place, toutes catégories confondues, en 42'09''. Il précède de 11 secondes le troisième senior, Christophe Gilliéron, de Morges. Belle performance aussi du vétéran broyard Vincent Scarfo, le meilleur des coureurs de la catégorie des 60 ans et plus.Gagnante chez les féminines en 48'38'', Ludivine Dufour ne craint pas le froid. La Combière s'est nettement imposée. A noter la bonne course de Teresa Richoz, d'Epalinges, première des dames vétérans.

D'abord pour le plaisir

Venu en spectateur fidèle et attentif, M. Lavizzari, le père du Trophée du Talent, se souvient lorsqu'il y a vingt ans, il organisait pour la première fois cette course pédestre pas comme les autres. Après treize éditions, le sportif émérite a passé le flambeau au Service des sports de l'Université de Lausanne et de l'EPFL. Son responsable, Georges-André Carrel, rappelle l'esprit de ce trophée lausannois. «C'est une course conviviale où l'on vient d'abord pour le plaisir et l'amitié. L'inscription est gratuite pour tout le monde. Nous voulons respecter cette volonté du fondateur.» L'engagement du sport universitaire pour ce rendez-vous populaire automnal s'inscrit dans une volonté d'ouverture comme le souligne Georges-André Carrel: «Nous voulons montrer que notre institution ne travaille pas en vase clos. Nous sommes particulièrement présents dans deux manifestations sportives, le Marchethon et ce Trophée du Talent. Et nous sommes heureux de mettre à disposition nos compétences et nos forces humaines.»

Principaux résultats

Seniors: 1. Patrick Lavenex; 2. Sébastien Gonzalez; 3. Christophe Gilliéron. Vétérans 1: 1. Francesco Cristiano; 2. Francisco Pasandin; 3. Lito Ferreiro. Vétérans 2: 1. Julien Borgognon; 2. Pierre Musy; 3. Kurt Hochuli. Vétérans 3: 1. Vincent Scarfo; 2. Manfred Mletzkowsky; 3. Jean-Claude Blanchard. Juniors: 1. John Gudit.

Dames: 1. Ludivine Dufour; 2. Karin Alabogaz; 3. Karin Grange. Dames, vétérans 1: 1. Teresa Richoz; 2. Patricia Gilliard; 3. Monique Ruh. Dames vétérans 2: 1. Jitske Dittmeyer; 2. Marie-Claire Rochat. Dames vétérans 3: 1. Jacqueline Burri.